Eau et aqueduc

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

La Municipalité est desservie en eau potable par la Régie de l’Aqueduc Intermunicipal du Bas-Richelieu (AIBR). Constituée en 1971, elle dessert également les municipalités de Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu et Saint-Marc-sur-Richelieu. L’usine est l’une des plus modernes, avec traitement complet. Elle a une capacité maximale de 25 000 m3/jour.

Pour tout problème concernant l’eau et l’aqueduc, vous devez communiquer avec la Régie de l’AIBR au 450 584-3731.

Aucun plomb dans les conduites du réseau d’aqueduc

En référence à l’article intitulé Plomb dans l’eau: des cas « hors normes » dans 120 villes publié dans La Presse du 24 octobre 2019, le directeur général de la Régie de l’AIBR, monsieur Luc Brouillette, affirme qu’il n’y a aucun plomb dans les conduites du réseau d’aqueduc desservant la Municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil : « L’eau potable produite par la Régie de l’AIBR ne contient pas de plomb. La présence de plomb dépend principalement de la présence de plomb au niveau du branchement de service privé ou dans la résidence. »

Le réseau de l’AIBR a été construit à partir de 1972 et les conduites ne sont pas en plomb, les entrées construites à l’époque étaient en cuivre. Nous ne savons toutefois pas si les résidences qui étaient desservies par un réseau d’aqueduc avant la construction du réseau de l’AIBR pourraient être alimentées par des entrées d’eau (partie privée) contenant du plomb. Les entrées de service datant des années 1940 et 1950 sont particulièrement susceptibles de contenir du plomb. Nous rappelons que les propriétaires privés demeurent responsables de la canalisation située entre la rue et leur propriété.

Le Gouvernement du Québec a annoncé le 23 octobre dernier qu’il abaissera dans les plus brefs délais la norme de concentration maximale de plomb dans l’eau, qui passera de 10 à 5 microgrammes par litre. Le Québec deviendra ainsi la première province à se conformer aux nouvelles recommandations de Santé Canada. Les rapports d’analyse fournis par la Régie de l’AIBR permettent de constater qu’entre 2013 et 2018 les données relevées sur le territoire de la Municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil se retrouvent nettement sous cette nouvelle norme de concentration maximale.

D’autre part, le directeur général de la Régie se veut rassurant et nous informe qu’ils travaillent actuellement avec un consultant sur un projet de mise à niveau de l’eau afin d’évaluer si des mesures devraient être mise en place dans le cadre du projet pour corriger l’équilibre chimique de l’eau. Cela pourrait également permettre de réduire la concentration de plomb dans l’eau.

Si l’entrée de service de votre résidence date des années 1940 et 1950, nous suggérons aux propriétaires de procéder aux vérifications et d’apporter les corrections nécessaires. Entre temps, certaines mesures préventives peuvent être mises en place afin de diminuer l’exposition au plomb dans l’eau du robinet et ainsi réduire le risque au minimum : utilisez un pichet filtrant, un filtre attaché au robinet ou un filtre installé sous l’évier certifié par l’organisme NSF pour la réduction du plomb conformément à la norme NSF/ANSI no 53. L’utilisation de ce type de filtre est souhaitable jusqu’à ce qu’un remplacement complet de votre entrée de service soit effectué.

Pour toute questions concernant la qualité de l’eau potable, nous vous invitons à communiquer avec la Régie de l’AIBR au 450 584-3731.

Entrées de service d’eau (bonhomme à l’eau)

Si vous avez besoin de faire localiser votre entrée d’eau, d’effectuer des travaux ou si un bris survient, vous devez contacter la Régie de l’AIBR. La Municipalité n’offre pas ces services.

Demande officielle de sortie d’eau

Toute personnes désirant faire installer une sortie d’eau lors de la construction d’une nouvelle construction résidentielle doit en faire la demande officielle auprès de la Municipalité et de la Régie de l’AIBR. Des frais de 1 400 $ s’appliquent et sont payables au nom de la Régie de l’AIBR. Lorsque le sol est gelé, des frais supplémentaires sont exigés.

Lorsque la Municipalité reçoit votre demande complétée avec le paiement, qu’elle a été analysée et approuvée par l’inspecteur municipal, une date d’exécution des travaux est déterminée selon les disponibilités, pouvant aller jusqu’à trois (3) semaines après la réception de la demande officielle de la sortie d’eau par l’AIBR. Le montant est final et total pour la sortie d’eau.

Le propriétaire doit aviser l’AIBR. avant la finition du sous-sol, afin de poser le compteur et le lecteur à distance. La facturation est établie selon un montant de base puis en fonction de la consommation au mètre cube.

Le formulaire de demande est disponible sur notre site Web.

Compteurs d’eau

Chaque année, généralement durant le mois d’avril, les employés de la Régie de l’AIBR effectue la lecture des compteurs d’eau. Nous demandons la collaboration des citoyens propriétaires de chiens qu’ils doivent être attachés afin que les employés puissent effectuer leur travail en toute sécurité.

Bornes-fontaines

Il est défendu à toute personne non autorisée de se servir des bornes-fontaines sur le territoire de la municipalité ou d’en manipuler les contrôles.

Les bornes-fontaines sont inspectées chaque année durant les mois de septembre et octobre. La qualité de l’eau n’est pas affectée par cette opération et elle demeure propre à la consommation.

De plus, elles sont purgées à la fin de chaque automne afin de les protéger du gel. Advenant une utilisation illégale et qu’un incendie se déclarait, il se pourrait que la borne-fontaine soit hors d’usage à cause du gel ou d’un bris compromettant la sécurité. Voyez-y et n’hésitez pas à dénoncer un utilisateur non-autorisé auprès des services policiers au moment du méfait.

Traitement de l’eau potable

Les différentes phases de traitement consistent principalement dans les opérations suivantes: malaxage, floculation, sédimentation, filtration rapide et l’addition d’un poly électrolyte.

Une conduite de 30 pouces amène l’eau brute à une station de pompage où des grillages fixes retiennent les herbes de la rivière. La capacité de cette station de pompage est de quatre millions de gallons par jour; pour la consommation actuelle, une seule pompe d’un million de gallons par jour suffit amplement.

L’eau brute est alors pompée et de l’alun liquide ainsi que du chlore y sont ajouté par un mélangeur rapide de trois forces tournant à 172 tours/minute. Les produits chimiques sont mélangés durant une période dépendamment du taux de production.

Le floc se forme dans un bassin équipé d’un floculateur vertical. L’eau est ensuite dirigée dans le bassin de rétention et de sédimentation pour une période de 20 minutes seulement.

L’eau est décantée, puis filtrée au taux moyen de 1 250 000 gallons par jour pour une consommation annuelle de 375 000 000 gallons. L’eau est chlorinée automatiquement au taux de .2 parties par million et on y ajoute du bicarbonate de sodium afin de maintenir le PH à environ 7.2.

Ce qui rend cette eau si propre et sans odeur est sans nul doute le système d’ozoneur qui est un des plus modernes en Amérique. L’ozone ajouté à l’eau tue les bactéries et élimine les odeurs.

Le lavage du filtre dure 12 minutes seulement. L’eau de la réserve est amenée par une pompe de 60 forces fournissant 5 000 gallons par minute. Des laveurs de surface sont installés sur chacun des filtres afin de permettre le lavage du milieu filtrant. Un bassin de décantation retenant les saletés et l’alun est situé à l’arrière de l’usine afin de ne pas polluer l’eau.