Collecte des matières organiques

Collecte des matières organiques

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Tous les mardis du 26 mars au 5 novembre 2019
Les mardis aux deux semaines du15 janvier au 12 mars et du 5 novembre au 31 décembre 2019
L’Organibac (bac brun) est obligatoire.

L’Organibac (bac brun) et le petit bac de cuisine appartiennent à la propriété, c’est-à-dire qu’ils doivent demeurer sur place en cas de vente. Vous pouvez vous procurer un bac supplémentaire auprès de la Municipalité au coût de 45 $. En cas de bris, nous vous invitons à communiquer avec la ligne Info-collectes au 450 464-INFO (4636).

 Consignes :

  • Placez votre contenant admissible en bordure de rue, après 19h la veille ou avant 7h le jour des collectes
  • Orientez la poignée et les roues vers votre résidence
  • Les sacs de papier recyclé sont obligatoires pour les matières excédentaires, disposez-les à côté de votre Organibac le jour de la collecte
  • Les sacs de plastique sont interdits à l’intérieur et à l’extérieur de l’Organibac
  • Pour les huiles liquides, versez-les dans un contenant (carton de lait ou contenant de plastique) et déposez-les dans l’Organibac

Quelques trucs et astuces pour vous aider avec cette nouvelle collecte sont proposés sur le site Internet www.monorganibac.ca.

Dans la cuisine :
  • Fruits et légumes
  • Viandes (crues et cuites)
  • Reste de table
  • Os de viande et poisson avec arêtes
  • Œufs et coquilles
  • Pâtes alimentaires, pains et céréales
  • Produits laitiers
  • Aliments frits et graisses comestibles
Dans le jardin :
  • Résidus de jardin
  • Fleurs et plantes
  • Gazon
Autres :
  • Papiers-mouchoirs
  • Essuie-tout et serviettes en papier souillés par de la matière organique
  • Couches pour bébé

Les résidus identifiés ci-dessous ne doivent pas être déposés dans l’Organibac pour les raisons suivantes :

  • Matières de composition minérale, de plastique, de métal ou autre qui ne peuvent être méthanisées
  • Matières ayant un temps de digestion trop long pour le processus de biométhanisation (plus de 20 jours)
  • Matières présentant un risque de contamination pour le digestat (ex. : produits toxiques, traces de médicaments, etc.)
Dans la cuisine :
  • Coquilles de noix
  • Coquilles d’huîtres et de moules, pinces de homards et carcasses de crabes
  • Bâtons de bois et de plastique pour mélanger le café
  • Cure-dents, bâtons en bois pour les brochettes
  • Caisse ou boîte de bois pour les fruits
  • Dosettes à café individuelles
  • Bouchons de liège
Dans le jardin :
  • Branches d’arbre
  • Retailles de cèdres
  • Aiguilles et cocottes de conifères
  • Terre, sable, gravier
  • Terreau et compost
  • Copeaux de bois, paille et foin
  • Troncs d’arbres
  • Feuilles d’automne et chaume printanier
Autres :
  • Litière agglomérante (animaux)
  • Cendres
  • Mégots de cigarette ou de cigare
  • Médicaments
  • Coton-tiges
  • Sciure de mélamine ou autres matériaux de construction
  • Tout type de crayons
  • Poussière d’aspirateur, peluches, charpies
  • Couches pour adulte, serviettes hygiéniques, lingettes humides
  • Ongles, cheveux, poils (humains ou animaux)
  • Cosmétiques, produits capillaires et corporels
  • Matières recyclables, vitre, céramique
  • Matériaux de construction
  • Résidus domestiques dangereux (RDD)

Objectifs

Actuellement, près de 50% des bacs à ordures sont composés de matières organiques. La décision de valoriser les matières organiques découle des orientations du gouvernement du Québec qui visent le bannissement des matières organiques des sites d’enfouissements d’ici 2022. L’objectif fondamental est donc d’éliminer une seule matière résiduelle au Québec, le résidu ultime.

Pour répondre à cet objectif, les MRC de La Vallée-du-Richelieu, de Marguerite-D’Youville et de Rouville ont décidé de mettre en place un centre de traitement des matières organiques par biométhanisation. La SÉMECS, Société d’économie mixte de l’Est de la Couronne Sud (SÉMECS), assure la compétence des MRC en matière de traitement des matières organiques en assumant l’exploitation et l’entretien du centre de traitement des matières organiques par biométhanisation situé à Varennes. La SÉMECS dessert une population d’environ 235 000 personnes réparties dans les 27 municipalités des territoires des trois MRC fondatrices.

Ce projet permet de traiter annuellement 40 000 tonnes de matières organiques, de façon écoresponsable, et de les valoriser en les transformant en biogaz (une énergie renouvelable) et en un fertilisant organique de qualité pour les terres agricoles (le digestat). Avec cette collecte, les MRC impliquées s’assurent de répondre aux attentes croissantes des citoyens et générations futures relatives à une gestion responsable de leurs matières résiduelles.

Avantages

  • Favorise la réduction de la quantité de déchets envoyés dans les sites d’enfouissements.
  • Valorise les matières organiques en énergie et en fertilisants organiques grâce aux procédés de biométhanisation et de compostage.
  • Diminue les gaz à effet de serre.
  • Crée un marché énergétique vert par la production de biogaz.

Pour en apprendre davantage sur le procédé de biométhanisation, sur les matières acceptées ou refusées, consultez le site Internet www.monorganibac.ca.

Ligne Info-collectes

Pour toute questions, commentaires ou plaintes concernant les collectes à domicile ou pour en savoir plus les matières acceptées et refusées pour chacune des collectes, nous invitons à communiquer avec la ligne Info-collectes aux coordonnées ci-dessous :

Ligne Info-collectes
Municipalité régionale de comté de la Vallée-du-Richelieu (MRCVR)
Téléphone : 450 464-INFO (4636) ou 1 844 722-INFO (4636)
Courriel : [email protected]