Nouvelle phase de développement du Quartier Lumicité

Nouvelle phase de développement du Quartier Lumicité

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La Municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil, à la suite des nombreux questionnements et messages reçus, est consciente du mécontentement de certains citoyens quant à la nouvelle phase de développement du Quartier Lumicité, en particulier le nombre d’étages projeté. Par souci de transparence, elle tient à exposer aux citoyens les démarches passées et actuelles entourant ce nouveau projet.

En premier lieu, il est important de faire un retour sur l’historique de ce projet de développement d’envergure afin de bien comprendre les motivations qui ont poussé la Municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil à travailler en collaboration avec le promoteur.

Historique du projet Quartier Lumicité

Les premières démarches ont débuté en 2012 et avaient pour but d’autoriser, à l’époque, la création d’une nouvelle zone commerciale (zone C-8) qui s’harmoniserait avec la vision de développement économique de la Municipalité.

Ce projet, visant à implanter des commerces de proximité dont les usages seraient compatibles avec l’affectation résidentielle des zones avoisinantes, avait pour but d’assurer la présence de divers services de proximité aux citoyens et de solidifier la structure commerciale de la Municipalité. Il s’agissait alors d’une démarche essentielle afin d’assurer le dynamisme de Saint-Mathieu-de-Beloeil et favoriser son attractivité auprès des résidents actuels et futurs. Ce projet permettrait également de fournir à la population locale un accès plus facile aux services essentiels qu’ils devaient alors aller chercher à l’extérieur du territoire de la municipalité contribuant ainsi à créer un environnement plus sain.

Le projet de construction a d’abord débuté (en référence au plan ci-dessous) par la construction du bâtiment D, lequel est notamment occupé par la Clinique ELNA, le Centre dentaire Laurianne Leduc, la pharmacie Familiprix ainsi que d’autres professionnels.

Par la suite, se sont construits au fil des ans, les bâtiments à vocation commerciale G, H, I et Q puis E, F et J en 2019. Plus récemment, le développement s’est poursuivi par la construction du bâtiment abritant les résidences Cloria, lequel est maintenant complété et occupé depuis 2020.

Le projet de développement poursuit sa concrétisation et entame présentement une nouvelle phase de développement, soit la construction des bâtiments A, B et C tel que prévu au plan d’aménagement d’ensemble soumis à la Municipalité.

Phase de développement actuelle

Le nouveau projet de construction, toujours à l’étude, consiste à implanter un bâtiment (A, B et C) à usage mixte, soit un usage commercial et résidentiel. Le bâtiment projeté de 6 étages comprendra 52 logements résidentiels locatifs aux étages et 1 marché alimentaire spécialisé au rez-de-chaussée. Le projet tel qu’actuellement présenté à la Municipalité est conforme à la réglementation municipale qui est en vigueur depuis 2018.

C’est donc en 2018 que le nombre d’étages (un maximum de 6) a été autorisé au terme d’un processus de modification réglementaire, lequel comprenait notamment une étape de consultation publique. Le projet tel qu’actuellement présenté étant donc conforme à la réglementation en vigueur, la Municipalité n’est pas tenue de consulter à nouveau la population.

En ce qui concerne les démarches actuelles, afin d’y intégrer le marché alimentaire spécialisé, une modification réglementaire a dû être effectuée. Plus précisément, le changement consistait à faire augmenter la superficie autorisée des locaux commerciaux dans la zone C-8 à 5 000 m2, soit la superficie maximale autorisée par la MRC de La Vallée-du-Richelieu. Cette modification réglementaire visait uniquement à permettre au promoteur d’opérer le marché alimentaire spécialisé prévu.

Ce processus de modification réglementaire, d’une durée totale de plus de trois mois, comprenait lui aussi une phase de consultation publique écrite, laquelle a été annoncée publiquement lors de la séance du conseil du 7 juin 2021 et donner par avis public le 18 juin 2021. Cette dernière portait uniquement sur les dispositions du projet de règlement faisant l’objet de la modification, à savoir l’augmentation de la superficie autorisée pour les locaux commerciaux. Lors de cette consultation écrite d’une durée de 15 jours, les citoyens avaient l’opportunité d’émettre leurs commentaires portant sur le projet de règlement. Aucun commentaire n’ayant été reçu, le processus de modification réglementaire s’est poursuivi par l’adoption du règlement et par l’étude de sa conformité auprès de la MRC de La Vallée-du-Richelieu permettant ainsi l’entrée en vigueur du règlement le 3 septembre dernier.

Outre cette modification réglementaire, une demande de dérogations mineures a également été déposée. Le conseil municipal, lors de la séance du 2 août dernier, à autoriser dans le cadre du permis de construction à l’étude :

  • L’implantation de conteneurs à déchets semi-enfouis en cour avant secondaire ;
  • L’implantation de 3 conteneurs à déchets plutôt qu’un seul ;
  • L’implantation d’une bande de terrain gazonnée et garnie d’arbres d’une largeur de 4,9 mètres plutôt que de 10 mètres afin de prolonger la bordure déjà existante sur le chemin du Crépuscule et d’harmoniser l’aménagement du site ;
  • Qu’il n’y ait pas à même le bâtiment projeté un local permettant d’entreposer les matières résiduelles hors des jours de collectes.

Il est important de mentionner que pour le moment, seul un certificat d’autorisation de déblai a été délivré par la Municipalité ; le projet de construction du bâtiment projeté étant toujours à l’étude. Ce certificat d’autorisation permet au promoteur d’effectuer uniquement la préparation du terrain avant l’émission du permis de construction pour le bâtiment projeté.

Pour conclure, il est important pour la Municipalité de poursuivre son développement économique et de se positionner comme étant une place privilégiée de résidence et d’affaires sur la Couronne Sud de Montréal, et ce, pour le bien-être de l’ensemble de la population. Il est donc primordial pour y arriver de conserver l’harmonie avec les secteurs avoisinants. Ainsi, soyez assurés que toutes les études et analyses requises au projet seront exigés au promoteur avant d’émettre les permis de construction.

Il est également important de comprendre que bien que certains mécontentements puissent être soulevés, la Municipalité ne peut, en aucun cas, bloquer un projet de construction conforme aux règlements et aux lois en vigueur.

Obligations municipales

La Municipalité ne peut…
En aucun cas, refuser un projet d’implantation s’il répond à la règlementation en vigueur sur son territoire.

La Municipalité doit…
Respecter le processus d’adoption règlementaire en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (LAU).

Documents publiques sur les démarches réglementaires

Vous trouverez ci-dessous tous les documents publics concernant la démarche de modification réglementaire de 2018 entourant notamment le nombre d’étages autorisé et l’usage résidentiel :

Restez informés

Nous vous invitons à consulter régulièrement notre site Web, à vous inscrire au Dossier Citoyen ou à notre infolettre et à suivre notre page Facebook afin de rester à l’affût des actualités municipales. Vous pourrez y consulter et recevoir, par courriel ou par mobile, l’ensemble des communications municipales dont les communiqués relatifs aux séances du conseil et aux consultations publiques. Nous vous invitons également à assister virtuellement en direct aux séances du conseil municipal sur notre chaîne YouTube.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à communiquer avec nous par courriel à [email protected] ou par téléphone au 450 467-7490.