MENU
Saint-Mathieu-de-Beloeil joint sa voix à une campagne nationale sur le respect de la démocratie

Saint-Mathieu-de-Beloeil joint sa voix à une campagne nationale sur le respect de la démocratie

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Intimidation envers les élues et élus municipaux et dégradation du climat politique dans de nombreuses municipalités

Le maire de Saint-Mathieu-de-Beloeil, monsieur Normand Teasdale, tient à exprimer haut et fort son appui à la campagne « La démocratie dans le respect, par respect pour la démocratie », lancée le 18 janvier dernier par l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

En prévision du scrutin municipal de novembre prochain, la campagne de l’UMQ a pour objectif de donner le goût aux gens de se présenter en politique et de s’investir dans la sphère publique, notamment en valorisant la démocratie municipale et en consolidant le lien de confiance qui unit les citoyennes et citoyens à leurs institutions démocratiques.

« De plus en plus, nous observons une multiplication de déclarations agressives et de gestes d’intimidation à l’égard des élues et élus municipaux, particulièrement sur les médias sociaux. Ce phénomène a pris de l’ampleur en 2020 en lien avec la crise sanitaire. La présence d’opinions divergentes est essentielle pour une société démocratique saine. Cependant, le partage d’idées et la diversité de points de vue doivent s’exprimer dans le respect, la tolérance et la civilité », a indiqué le maire.

Le maire a invité ses collègues du conseil municipal à adopter, lors de la séance du 1er février dernier, une déclaration d’engagement en appui à la campagne de l’UMQ. Celle-ci est relayée sur les différentes plateformes de la Municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil et également affichée de façon visible à l’hôtel de ville afin que l’ensemble des citoyennes et des citoyens puissent en prendre connaissance.

« Ce geste est important. On veut prendre soin collectivement de notre démocratie. Rappelons-nous que les élues et élus et les titulaires de charges publiques s’engagent quotidiennement pour le mieux-être de leur population. Il faut favoriser l’engagement politique, et non pas le décourager », conclu le maire.

Skip to content