MENU
Marche mondiale des femmes

Marche mondiale des femmes

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dimanche 17 octobre dès 13 h

La Marche mondiale des femmes est un mouvement d’action international et féministe qui réunit des groupes et organisations de base qui travaillent pour l’élimination des origines de la pauvreté et des violences envers les femmes. La MMF est un mouvement autonome, multiculturel, multi-ethnique, pluraliste et indépendant. Les actions internationales ont lieu tous les 5 ans. En vue de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, le 17 octobre prochain, la Coordination du Québec de la Marche Mondiale des Femmes (CQMMF) tiendra un point de presse à Tiohtià:ke/Montréal au Square Cabot. Le point de presse sera suivi à 13h d’actions qui trouveront écho à travers toutes les régions du Québec.

La population en Montérégie Est, est invitée à participer à un évènement rassembleur et porteur d’un vent de changement. Nous vous invitons dès 13h, à se retrouver devant l’arrêt d’autobus Sir Wilfrid Laurier / Pont Jordi Bonet, Mont St Hilaire, territoire ancestral non cédé par la nation Abénakis. De ce point de départ, nous traverserons la rivière pour aller sur le territoire ancestral non cédé de la nation Mohawk Nous poursuivrons notre route afin de faire arrêt devant le bureau du Ministre responsable de la Justice et Ministre responsable de la Montérégie, Monsieur Simon Jolin Barette. Nous terminerons notre marche par une courte projection et moment d’échange dans la cour arrière du Centre de femmes l’Essentielle.

La 5ème action « Résistons pour vivre, marchons pour transformer » est caractérisée par la résistance à l’offensive du capital contre la vie, la résistance à la montée du conservatisme et de l’autoritarisme dans différentes parties du monde. Nos résistances s’inspirent d’une société fondée sur l’égalité, la justice, la liberté, la paix et la solidarité.

Dans la conjoncture actuelle, malgré l’importance des 5 grandes revendications visant à améliorer les conditions de vies des femmes notamment une hausse substantielle du salaire minimum, une transition écologique porteuse de justice sociale et la mise en place de mesures inclusives tenant en compte la complexité du parcours des femmes migrantes, immigrantes et racisées, nous serons plus particulièrement en appui avec nos sœurs autochtones.

Skip to content