MENU
Menu
Menu
Aucun plomb dans les conduites du réseau d’aqueduc

Aucun plomb dans les conduites du réseau d’aqueduc

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En référence à l’article intitulé Plomb dans l’eau: des cas « hors normes » dans 120 villes publié dans La Presse du 24 octobre 2019, le directeur général de la Régie de l’AIBR, monsieur Luc Brouillette, affirme qu’il n’y a aucun plomb dans les conduites du réseau d’aqueduc desservant la Municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil : « L’eau potable produite par la Régie de l’AIBR ne contient pas de plomb. La présence de plomb dépend principalement de la présence de plomb au niveau du branchement de service privé ou dans la résidence. »

Le réseau de l’AIBR a été construit à partir de 1972 et les conduites ne sont pas en plomb, les entrées construites à l’époque étaient en cuivre. Nous ne savons toutefois pas si les résidences qui étaient desservies par un réseau d’aqueduc avant la construction du réseau de l’AIBR pourraient être alimentées par des entrées d’eau (partie privée) contenant du plomb. Les entrées de service datant des années 1940 et 1950 sont particulièrement susceptibles de contenir du plomb. Nous rappelons que les propriétaires privés demeurent responsables de la canalisation située entre la rue et leur propriété.

Le Gouvernement du Québec a annoncé le 23 octobre dernier qu’il abaissera dans les plus brefs délais la norme de concentration maximale de plomb dans l’eau, qui passera de 10 à 5 microgrammes par litre. Le Québec deviendra ainsi la première province à se conformer aux nouvelles recommandations de Santé Canada. Les rapports d’analyse fournis par la Régie de l’AIBR permettent de constater qu’entre 2013 et 2018 les données relevées sur le territoire de la Municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil se retrouvent nettement sous cette nouvelle norme de concentration maximale.

D’autre part, le directeur général de la Régie se veut rassurant et nous informe qu’ils travaillent actuellement avec un consultant sur un projet de mise à niveau de l’eau afin d’évaluer si des mesures devraient être mise en place dans le cadre du projet pour corriger l’équilibre chimique de l’eau. Cela pourrait également permettre de réduire la concentration de plomb dans l’eau.

Si l’entrée de service de votre résidence date des années 1940 et 1950, nous suggérons aux propriétaires de procéder aux vérifications et d’apporter les corrections nécessaires. Entre temps, certaines mesures préventives peuvent être mises en place afin de diminuer l’exposition au plomb dans l’eau du robinet et ainsi réduire le risque au minimum : utilisez un pichet filtrant, un filtre attaché au robinet ou un filtre installé sous l’évier certifié par l’organisme NSF pour la réduction du plomb conformément à la norme NSF/ANSI no 53. L’utilisation de ce type de filtre est souhaitable jusqu’à ce qu’un remplacement complet de votre entrée de service soit effectué.

Pour toute questions concernant la qualité de l’eau potable, nous vous invitons à communiquer avec la Régie de l’AIBR au 450 584-3731.

Skip to content